Actualités du 29 septembre 2020


  • Le déconfinement...Nous y voilà ! Et l’agroécologie paysanne, la résilience et la souveraineté alimentaire dans tout ça ? Un été sans Petite Foire Paysanne ? Nous l’avons envisagé...mais nous avons préféré vous proposer : Un été et 100 p’tites Petites Foires en Wallonie et Bruxelles !


     



     


    Le Mouvement d’Action Paysanne (MAP) et Agroecology in Action (AIA) lancent un appel à organiser l’une de ces 100 p’tites Petites Foires dans votre ferme, votre marché paysan et/ou de producteur.ice.s, votre coopérative, comptoir-paysan, groupe d’achat, lieu de vente en circuits-courts, lieu de vie et de militance,...


     




    Une part importante de la société civile est claire ;
    Nous ne voulons pas de retour à l’anormal !


    https://www.facebook.com/events/197645891449591/


    En pleine période de déconfinement lié à la crise sanitaire, et dans les suites de la Journée internationale des Luttes Paysannes du 17 avril dernier, nous ré-affirmons notre volonté collective d’accélérer la relocalisation urgente des systèmes alimentaires, maintenant et en solidarité avec les paysan.nes et populations du monde entier. Partout dans nos territoires les initiatives se multiplient et ça bouge dans tous les sens pour pousser cette volonté commune de relocaliser nos systèmes alimentaires et renforcer un mouvement plus large et global qui ne cesse de prendre de l’ampleur !


    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

    Manifestez-vous !
     
    Plus que jamais notre solidarité et nos liens dans notre diversité sont notre force
    • Répondez à cet appel et démontrez plus que jamais que l’agroécologie paysanne que vous pratiquez peut nourrir la planète sans la dégrader et en respectant producteur.rice.s et mangeur.euse.s !
    • Participez à cette édition délocalisée/relocalisée entre le 24 juillet et le 31 octobre en organisant une p’tite Petite Foire chez vous !
    • Nous réfléchirons ensemble à la relocalisation paysanne de notre alimentation par le biais d’un kit rempli d’outils et de propositions d’animations (dans le respect des règles sanitaires et légales).
    • Nous demandons de respecter les règles sanitaires officielles (voir en deuxième page) liées au déconfinement et invitons les participant.es à y être particulièrement vigilant.es.


    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


     Pourquoi avoir maintenu l’édition 2020 ? 


    L’édition habituelle n’aura donc pas lieu mais dans le contexte sanitaire actuel, ne rien faire serait laisser une place importante aux acteurs qui dominent les systèmes alimentaires, alors qu’une part de plus en plus importante de la population de nos territoires se tourne vers les circuits-courts et souhaite une alimentation qui respecte leur santé etl’environnement...hors du contrôle des multinationales. Nous souhaitons ne laisser personne en dehors des alternatives qui se construisent au quotidien en ville comme à la campagne. Nous sommes solidaires du secteur de l’aide alimentaire en cette période et nous pensons qu’une des priorités du mouvement pour la souveraineté alimentaire est de permettre à chacun.e dans les villes, les campagnes, les villages et les quartiers populaires d’avoir accès à de la nourriture de qualité. Nous proposons donc cette année une nouvelle version permettant de rendre ensemble encore plus visible les nombreuses initiatives qui construisent les systèmes alimentaires alternatifs dont nous avons besoin.

     En Pratique ? 

    • Qui est concerné.e par cet appel ?
      un.e paysan.ne, une ferme paysanne, un collectif de mangeurs.euses, de potagistes, un magasin de producteurs, une coopérative, un groupement d’achat, un.e citoyen.ne engagé.e, une association ou un collectif de militance pour l’agroécologie paysanne, ...
    • Sur le modèle de l’édition habituelle, nous vous proposons d’organiser une « p’tite Petite Foire » sur le lieu de votre choix en suivant et respectant les recommandations contenues dans la charte 2020 afin de rester dans l’éthique et la cohérence des objectifs de cette édition.
    • Il ne faut pas forcément « organiser une nouvelle activité » ! Vous pouvez par exemple relier votre marché habituel à notre appel et les thématiques possibles !
      => Un Kit de support est en cours de construction dans lequel retrouver des ressources pour aller plus loin en lien avec les thématiques de cette édition.


     Vous voulez participer ? Voilà ce qu’il faut faire : 

    • Discuter avec vos proches, collègues, ami.e.s de l’idée et voir si ça vous motive !
    • Vite fait, compléter le sondage suivant pour marquer à chaud votre intérêt et le nom de votre initiative ! Ça nous permettra de nous faire une idée.
    • Compléter le formulaire d’inscription en ligne
    • L’organisation vous contactera pour valider et vous aider dans votre proposition !

     Agenda 

    • Le 1 er juillet : l’organisation validera et te répondra pour officialiser votre participation.
    • Du 2 au 17 juillet : échanges, accompagnement éventuel de l’organisation pour concrétiser


    Pour en savoir plus sur les mesures légales et sanitaires liées à la crise sanitaire
    > Consultez le site du SPF dédié au Coronavirus : https://www.info-coronavirus.be/fr/


    Que vous soyez paysan.ne, coopérative, artisan.ne, éleveur.euse, ONG, ASBL, mangeur.euse.s, activistes ou militant.e.s, on attend de vos nouvelles avec impatience !


    ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


    La Petite Foire Paysanne est chapeautée par le Mouvement d’Action Paysanne et le mouvement Agroecology in Action, son organisation est coordonnée par un groupe de bénévoles, de paysans.nes et travailleurs.euses issues des organisations qui composent
    nos mouvements.


    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


    Contacts et infos : Pour toute demande d’informations complémentaire ou contact direct :


    > https://lemap.be et https://lapetitefoire.lemap.be


    > http://www.agroecologyinaction.be


    Faisons campagnes communes, il est urgent de changer de modèle, de défendre et construire la souveraineté alimentaire ici et ailleurs !
    Rejoignez-nous !




     


  • « Être vulnérables ensemble, c’est une force »


    Pour panser les crises et notamment celle du Covid-19, qui vient ébranler notre rapport aux (in)certitudes, nous avions envie d’écouter la voix de femmes, soignantes et penseuses. Ce 26 ème podcast à soi de Charlotte Bienaimé "Prendre soin, penser en féministes le monde d’après" nous propose d’écouter leurs témoignages mais aussi leurs réfléxions afin de nous inviter à questionner plus globalement la place du soin dans notre société : soin donné aux femmes, aux soignant.e.s, à nos morts, aux personnes âgées, aux animaux...finalement à l’ensemble du vivant. Une réfléxion sous le prisme du genre qui nous semble primordial de penser afin de faire de nos vulnérabilités, une force pour inventer collectivement d’autres manières de faire et d’être face à ce qui nous arrive. En somme une écoute inspirante et pleine d’espoir à écouter sans hésiter. Bonne écoute !



    "La crise du Covid a mis
    au-devant de la scène de nombreuses femmes, autrefois invisibles, qui
    exercent en grande majorité ces métiers dits « du care », essentiels à
    la marche de notre monde. Elles sont aides-soignantes travaillant en
    Ehpad, infirmières, aides à domicile, institutrices, caissières,
    nounous, agentes d’entretien... Leur travail est habituellement peu
    considéré, peu rémunéré, voire dévalorisé.
    Au-delà de la célébration
    ponctuelle, cet épisode cherche à leur rendre hommage, pour ne pas
    oublier leurs histoires et leurs voix aussi vite qu’elles ont été mises
    en lumière. Il interroge aussi plus largement la notion de soin : qui
    prend soin de qui ? Est-ce que le care n’est pas aussi une question de
    classe ? Comment ont été soigné.e.s les habitantes et habitants des
    quartiers populaires ?
    Et au-delà encore, comment prend-on soin ?
    Qu’en est-il du soin que l’on porte aux morts ? Mais aussi au monde
    vivant, et aux animaux ? Et pourquoi tout cela nous amène à parler de
    vulnérabilité, de pouvoir et d’utopies concrètes ?
    Un épisode choral,
    où vous pourrez retrouver des voix déjà entendues dans les épisodes
    précédents. Il clôture notre troisième saison, et lance des pistes de
    réflexions pour le retour d’Un podcast à soi en 2021, après le
    congé maternité de Charlotte Bienaimé.


    Avec :
    - Nadège, aide-soignante dans un Ehpad de l’Est de la France.
    - Pascale Molinier, psychologue, autrice de nombreux ouvrages sur l’éthique et le travail du care
    - Vinciane Despret, philosophe
    - Hanane, féministe, lesbienne, militante des quartiers populaires, membre du collectif Femmes en lutte 93
    - Myriam Bahaffou, chercheuse, militante écoféministe
    - Emilie Hache, philosophe
    - Cy Lecerf Maulpoix, journaliste et militant queer, spécialiste des questions écoqueer.


    Textes :
    - Monologue du virus, Lundi matin
    - Starhawk, « The fifth sacred thing »/ La cinquième chose sacrée (Traduction Juliette Hamon)
    - Ursula K. Le Guin, A left-handed commencement address (Traduction Juliette Hamon)
    - Donna Haraway, « Manifeste des espèces compagnes »
    - Françoise d’Eaubonne, « Les bergères de l’apocalypse »


    Musiques :
    - Chanson sans peur de Vivir Quintana accompagnée par El Palomar
    - La danse des bombes, sur un texte de Louise Michel par la chorale Les chianteuses - Captation : bisounours deter - Mixage : Jean Tevenin


    Remerciements :
    - Sandra Laugier
    - Mathilde Goanec
    - No anger
    - Juliette Rennes
    - Adel Tincelin : retrouvez son texte écrit pour l’épisode en cliquant sur "Télécharger le transcript"
    - Sarah Ben


    Liens :
    - Pascale Molinier, Le travail du care. Édition 2020, La Dispute, « Le genre du monde », Paris, 2020
    - Le soucis des autres. Ethiques et politiques du care, Sandra Laugier, Patricia Paperman
    - « Touche pas à nos vieux » Cinq concepts pour penser le vieillissement
    - Au bonheur des morts, Vinciane Despret
    - Réenchanter la mort, Alexa Hagerty
    - Le monstre politique, Blog d’Hanane
    - Portrait d’Hanane dans Komitid
    - Caféministe avec Myriam Bahaffou
    - Myriam Bahaffou sur France Inter
    - Ce à quoi nous tenons, propositions pour une écologie pragmatique
    - Sensibilités climatiques, entre mouvances écoféministes et queer
    - Les sociétés matriarcales, Heide Goettner-Abendroth
    - Thread de ressources sur le monde féministe d’après



     


  • En ce 1er septembre, nous refusons de rentrer comme avant. Nous voulons sortir partout et, surtout, nous mobiliser pour que le monde de demain ne soit pas une version cauchemardesque du monde d’avant le Covid ! Faire Front se constitue en front des luttes pour réinventer l’avenir social, écologique et démocratique !



    En ce 1er septembre ; déconfinons les luttes !


    Nous refusons que les plus pauvres, les femmes, les personnes précarisées et les travailleur.euses paient le prix de la crise. Nous refusons d’abandonner le combat pour sauver notre planète. Nous refusons que la démocratie et les libertés restent confinées. Nous avons besoin, en urgence, d’un tournant écologique et social. Et, pour cela, nous reprenons notre droit de nous réunir, d’agir collectivement et de manifester, sans lequel il n’y a pas de démocratie.
    C’est pour éviter ce retour à l’anormal, pour faire bouillir par le fond la marmite du mouvement social et écologique que Faire Front s’est constitué, autour de 4 revendications transversales. Il rassemble déjà plus d’une centaine d’organisations et de collectifs, et de très nombreux citoyen.nes. (www.fairefront.be)
    Lire l’appel en pdf


    ////////////////////// NOUS FIXONS DÉJÀ RDV !!!


    > Ce 1er septembre : Rentrer ? Nulle part ! Sortir partout !


    https://www.facebook.com/events/366012427727468



    -------------------------------


    > Le 13 septembre : Grande Manifestation de la Santé en Lutte !

    https://www.facebook.com/events/531511984223006/



     

    Partout, tout le temps !


  • La prochaine formation de Graines d’Avenir les 15, 22 et 29 septembre est organisée pour la FUGEA et s’intitule : "A la découverte de fermes inspirantes en agro-écologie".



    Que tu sois maraîcher.ère, arboriculteur.trice, cultivateur.trice, éleveur.euse ou simplement porteur.euse de projet, cette formation te montrera des pistes pour faire évoluer ton activité vers une ferme diversifiée et t’aider à considérer ta production comme partie intégrante de son écosystème naturel. On parle d’agro-écosystème.


    L’agro-écologie se veut innovante et inscrite dans une démarche scientifique, tout en valorisant les savoir-faire empiriques traditionnels des paysan.nes qui ont mis au point des techniques éprouvées au fil de longs processus d’essais-erreurs sur le terrain.


    Nous visiterons trois fermes aux pratiques inédites mais assez différentes entre elles. Cette année, c’est la province de Liège qui est mise à l’honneur :


    La ferme Lamberty, par Romain Lamberty à Vielsalm ;
    La ferme Larock, par Peter Van Mol à Neupré ;
    La ferme de Christian Schiepers à Wanze ;



    Nous visiterons également plusieurs sites d’expérimentation, guidés par des expert.es :
    Le site d’essais en agro-foresterie du CTA, par Olivier Baudry (AWAF) à Strée.
    Des techniques de conservation des sols en grandes cultures par Greenotec.
    Des éléments de contenu théorique seront également apportés et discutés en salle.


    Cette formation t’ouvrira la porte de modèles concrets existants, qui sont agronomiquement innovants, économiquement rentables et à l’impact écologique positif, comme autant de sources d’inspiration. L’agro-écologie n’est pas une recette toute faite, puisqu’elle préconise des pratiques adaptées au contexte spécifique de chacun, au contraire des mesures standardisées de l’agriculture conventionnelle.


     


    Grâce au soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le prix est de 95€ TVAC pour les 3 jours pour les membres FUGEA (105€ pour les non membres) ! 



    Pour plus d’infos, contactez : 
    francois.wiaux@gmail.com


     


     

septembre 2020 :

août 2020 | octobre 2020

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter